Ils nous enlèveront jusqu’à notre nom

Spectacle Musical sur l’esclavage.

Plusieurs époques, plusieurs destins croisés. Ils retracent toujours les mêmes sales histoires, toujours le même processus diabolique : un enlèvement, une mise au travail forcé, des coups, des sévices. On suit l’histoire de Bakhita, esclave soudanaise au début du 20ème siècle, l’histoire de Djangou, esclave « moderne » aujourd’hui à Paris, l’histoire de Fatou, forcée à la mendicité, d’Elena, esclave sexuelle et d’autres sans nom, sans identité.

« Ce ne sont pas des hommes qui meurent, c’est un système qui vit ! » (Véronique Olmi)

 

Projet initié par la Ville de La Courneuve, le Studio Théâtre de Stains et l’association Kreyol

Mise en scène : Vanessa Sanchez – Chorégraphe : Jessica Fouché – Mise en voix et création sonore : Maryvette Lair – Encadrement des ateliers d’écriture : Carole Prieur

Suivi du groupe : Diane Guiéké – Création Vidéo : Brahim – Costumes : Nadia Rémond – Scénographie : Emmanuel Leckner

Avec : Safina Ali, Ambre Atride, Adam Azeg, Augustine Befelo, Aya Belkhaoua, Julia Correia, Claire Michelle François,  O Tempo Irwin, Cheryle Necibi

Ecriture : montage de textes de Vanessa Sanchez : adaptation de « Bakhita » de Véronique Olmi / « La controverse de Valladolid » de Jean-Claude Carrière / écrits des adolescents remodelés par Carole Prieur

Remerciements : à Véronique Olmi dont le roman Bakhita qui a inspiré notre création originale