" Avec un peu de sagesse, un peu de sapience, un peu de patience et beaucoup de passion, peut-être pourrons-nous retrouver nos racines.

Ces racines profondes et fragiles pour pouvoir rester debout et sensibles, pour pouvoir protéger et accueillir, pour pouvoir ombrer et réchauffer. "

Françoise André

La compagnie


Arbre Compagnie porte des créations d’écriture contemporaine et s’empare de sujets  de société. C’est un collectif d’artistes d’une quinzaine de personnes dirigé par Vanessa Sanchez.

La Compagnie a pour souci de promouvoir le spectacle vivant, tant en salle qu’en rue, en favorisant des projets collectifs et émancipateurs. Il est vital aux yeux de ses membres,   de refaire du théâtre un lieu de conscience citoyenne, conscience collective, qui passe par la confrontation de la pensée, par le biais de l’émotion et du sensible.

Arbre Cie est basée dans l’Eure-et-Loir et est notamment subventionnée par le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir, DRAC Centre-Val de Loire et Atelier à Spectacle - scène conventionnée de l'agglomération du pays de Dreux.

Enfin Arbre compagnie est à l’initiative de la création d’un festival de spectacle vivant dans son village (Saint-Ange et Torçay), le Festival Derrière les Fagots, organisé par un collectif d’habitant.e.s.

L'équipe

Vanessa Sanchez / Metteuse en scène, comédienne

Elle est née et a grandi à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. De la banlieue qui l’a forgée, elle garde une rage et une énergie qui sont ses moteurs créatifs.
Elle a débuté directement au sein de la compagnie Etincelles où elle a participé à de nombreuses créations collectives. Cette expérience lui a donné le goût des aventures collectives et l’esprit de troupe.

Dans un 1er temps, elle s’est consacrée à l’interprétation. Elle a suivi de nombreux stage de formation professionnels auprès de Coline Serreau, Alain Reynaud et Françoise Merle (clown), Jean-Pierre Meyran (chant), Norman Taylor (professeur à l'école Lecoq), Jaqua Guillou (travail du masque de Mario Gonzalez) et Ali Ihsan Kaleci et Thomas Richard (du Work Center Jerzy Grotowski). Elle a joué dans de nombreuses pièces dont Le Diable en Partage de Fabrice Melquiot mis en scène par Johanna Boyé, Nous avons toutes la même histoire de Franca Rame et Dario Fo, Le Cabaret des Filles Difficiles et Les Insoumis mis en scène par elle-même. Ernest ou comment l’oublier d’Ahmed Madani mis en scène par Christophe Hardy et Jeanne et Jeannette de Claude Theil mis en scène par Julia Picquet.

Le besoin de porter ses propres histoires s’est fait sentir à l’orée de ses 40 ans. C’est ainsi qu’elle s’est tournée vers la mise en scène. D’abord en répondant à des commandes puis en étant assistante de Johanna Boyé (Cie Les Sans Chapiteau Fixe).
Avec Le Cabaret des Filles Difficiles, elle se lance dans sa 1ère mise en scène personnelle (2013). C’est à cette époque qu’elle rencontre Carole Prieur.
Elle aime mêler les disciplines et privilégie un théâtre qui laisse une place engagée au corps.
Elle veux questionner les gens par le biais de l’émotion et de la poésie, et privilégie une écriture du réel ancrée dans la société.
Le Cabaret des Filles Difficiles abordait, par le biais de la forme cabaret, la condition féminine d’un point de vue occidental et actuel, puis Les Insoumis tentait de poser un regard tendre et positif sur la vieillesse et de révéler la poésie qui émerge de cet état à la fois fragile, intense et dépouillé. La Guerre des Filles, sa 3ème création s’inspire du documentaire de son amie Mylène Sauloy diffusé sur Arte, « Kurdistan, la Guerre des Filles » et s’empare du sujet des femmes combattantes kurdes et de la société égalitaire qu’elles mettent en place dans le Nord de la Syrie, au Rojava.
Elle vient de finir la création de l’adaptation théâtrale du roman Amours de Léonor de Recondo. Spectacle pluridisciplinaire qui aborde les sujets de l’émancipation, du rapport des classes, de l’homosexualité et de la religion, dans un monde cadenassé qui a tout à voir avec le nôtre… Il a été soutenu par la DRAC Centre-Val de Loire, la Région Centre-Val de Loire et plusieurs lieux conventionnés.

Venant de l’éducation populaire, elle a également à cœur la transmission. Elle conjugue donc son travail entre créations professionnelles et actions culturelles où elle mène des projets d’envergure. Récemment elle a adapté et mis en scène un spectacle musical sur l’esclavage Ils nous enlèveront jusqu’à notre nom avec des adolescents de La Courneuve et de Stains (tournée à La Courneuve, Stains, Dreux, Les Antilles). Elle a également mis en scène plusieurs spectacles en façade d’immeuble avec les habitants des quartiers concernés (2 à Vernouillet, Pithiviers, Gien).
Depuis 2019, elle est la professeure de théâtre du Conservatoire de l’Agglomération de Dreux.

Elle participe aussi régulièrement à des caravanes artistiques à travers le monde, où elle encadre des ateliers de théâtre, échasses ou marionnettes et mets en scène des spectacles de rue : Géorgie, Azerbaïdjan, Maroc, Tunisie, Burkina Faso, Palestine, Brésil, Guinée Equatoriale, Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie.

Elle est actuellement la déléguée artistique d’Arbre Compagnie et du Festival Derrière les Fagots (28).

Déborah Coustols / Comédienne, chorégraphe et assistante mise en scène

Déborah commence sa formation au Conservatoire National de Région de Toulouse en danse classique, puis en danse contemporaine. Suite à l’obtention de son 1er Prix à l’unanimité au CNR de Boulogne, elle est reçue au CNSM de Paris. À sa sortie elle continue de se former et entre au CDC de Toulouse puis au CNDC d’Angers où elle rencontre ses futurs compagnons de scène (Michèle Dhallu, Marco Berrettini, Mihran Tomasyan...). Après quelques années, elle s’oriente vers le théâtre et intègre la classe de Blanche Salant et Paul Weaver à Paris (Jean-Paul Zennacker, Laurent Priou, ainsi que la belle collaboration avec Vanessa Sanchez depuis plus de 10 ans). Elle est également appelée en tant qu’assistante à la mise en scène ou à la chorégraphie et signe des commandes de mise en scène.
En parallèle à son travail de comédienne et de danseuse elle collabore régulièrement avec des plasticiens ainsi que l’école d’arts de Blois (Gabriel Desplanque, Aude Berthelot).

Emmanuel Leckner / Comédien et metteur en scène

Emmanuel a débuté en 1999 sa carrière en entrant dans la cie Fifrelot à Pantin. Il s’y forme aux échasses et à la marionnette. Il fera des tournées dans toute la France. De formation pluridisciplinaire (chant, danse, escrime théâtrale, cascade, trapèze, acrobatie) il a suivi un cursus de plusieurs années à l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières (92) dirigée par Jean-Louis Martin-Barbaz et de 2 ans au CNR de Cergy (95) dirigé par Hubert Jappelle.

Il intègre la compagnie des Tréteaux de la Pleine Lune dirigée par Ned Grujic dans laquelle il interprète différents rôles comme Mowgli dans « l’Enfant Loup », Roger dans « Sa Majesté des Mouches » ; la Compagnie des Trottoirs du Hasard pour une pièce jeune public « Gulliver et fils » (m.e.s. Ned Grujic) ; la compagnie du Perche dans le rôle de Maître Jacques dans « L’Avare » (m.e.s. Frédéric Smectala).

Il a également joué dans des comédies musicales comme « Merlin l’Enchanteur » (m.e.s. Ned Grujic) et le « Noël Magique ».

Il est actuellement à l’affiche de l’Espace Paris Plaine avec « les Voyages Fantastiques » (m.e.s. Ned Grujic) avec la Cie les Trottoirs du Hasard.

Il pratique le théâtre de rue avec la compagnie Ololo, L’Escadrille, Acta Fabula, la Belle Zanka, Zizanie. En 2011, il intègre la compagnie Etincelles pour créer « Non c’est Non ! » avec Vanessa Sanchez. Il joue également dans le « Cabaret des Filles Difficiles ».

Depuis 3 ans, il encadre des ateliers cirque et théâtre au sein de l’Atelier à Spectacle de Vernouillet ainsi qu’au Studio Théâtre de Stains. Il a collaboré avec Vanessa Sanchez sur le projet d’action culturelle « Vauvettes au fil du temps » à Vernouillet.

Carole Prieur / Autrice

Carole Prieur partage son activité d’autrice entre littérature jeunesse et théâtre.

Elle a publié des romans et des récits pour enfants aux éditions Thot (Le baron), Oskar (Une histoire à vieillir debout), Le Verger des Hespérides (La valise qui ne voulait pas parler), Bayard (Pas de bisou pour SamSam), Lito (Comment réveiller une princesse et Chacun sa famille), Averbode (L’amer au cœur, Vacances hantées et Au secours mes parents s’aiment) et Milan Presse (Délivre-moi, embrasse-moi). Son roman « Une histoire à vieillir debout » a été sélectionné pour 3 prix littéraires dont le prix Chronos, prix intergénérationnel.

Pour le théâtre, elle a été publiée chez Lansman, dans la collection Scènes aux ados (Une histoire à vieillir debout) et 2 autres de ses pièces, La rue oubliée et Les Livreurs, ont été publiées dans « Une compagnie territorialement occupée » (Lansman) qui retrace l’aventure de La Chose Publique, compagnie de théâtre de rue, avec qui elle collabore depuis 2006. Elle a également collaboré avec Vanessa Sanchez pour l’écriture de « Le cabaret des filles difficiles » (joué à Avignon off en 2014 et actuellement en tournée). A ce jour, elle a écrit une quinzaine de spectacles qui ont tous été joués par des amateurs ou des professionnels.

Elle répond aussi à des commandes d’écriture et a notamment écrit le dernier spectacle sur Jeanne d’Arc, Il fallait être enragé, pour la ville de Vaucouleurs (projet porté par La Chose Publique). En 2014-2015, elle collaborera avec Vanessa Sanchez sur l’écriture d’un spectacle, « Vauvettes au fil du temps » avec les habitants de Vernouillet (78) et avec La Chose Publique, pour HLM – Histoire de Librement se Mélanger, avec les habitants de Jarville La Malgrange (54).

Elle anime aussi des ateliers d’écriture auprès de collégiens. Depuis, 2013, elle intervient dans des projets encadrés par le Studio Théâtre de Stains (93) : elle a notamment écrit avec des collégiens de Stains, la pièce « L’avenir pour les nuls » et interviendra en 2014-2015 dans un collège de St Denis (93) sur un projet intitulé « Crazy grolles ». Elle a obtenu une résidence culturelle dans le Pays de Bray pour 2014-2015 et mènera avec des collégiens, lycéens et élèves du primaire des ateliers d’écriture en vue d’une présentation en déambulation.

Formée au théâtre et au chant par Elisabeth Forgo (Compagnie du Gué du Loup), André Roche (Compagnie L’Arsenal d’Appartions) et Mireille (Le petit conservatoire de Mireille), elle joue actuellement le rôle de Rose dans « Les livreurs » en tournée depuis 2010 avec plus de 160 représentations.

Jessica FouchéJessica Fouché / Collaboratrice artistique

Arrivée par la scène comme danseuse et comédienne, diplômée en droit et management culturel, Jessica Fouché est dramaturge, collaboratrice artistique, regard extérieur, répétitrice, coordinatrice générale auprès de chorégraphes et metteurs en scène aux univers, aux esthétiques et aux formats de représentation multiples (danse, danse-théâtre, cirque, opéras, cabaret).

Parmi les plus récentes collaborations : Vanessa Sanchez, Déborah Coustols, Christian et François Ben Aïm, Roser Montlló Guberna et Brigitte Seth, Bintou Dembélé, Lucie Augeai & David Gernez, Philippe Lafeuille, Philippe Decouflé, Laurent Gachet, …
Elle collabore auprès de Vanessa Sanchez comme chorégraphe en 2012 pour la création du Cabaret des Filles Difficiles. Et leur complicité continue de se tisser depuis : Ils oublieront jusqu’à notre nom, La Guerre des filles, Amours.

En parallèle de son activité en compagnies, elle est assistante à la direction artistique des Brigittines / Centre d'Art contemporain du Mouvement de la Ville de Bruxelles depuis janvier 2019, avec le désir de mettre toutes ces casquettes au service d’un lieu et des artistes qu’il abrite.

Blandine Vieillot / Scénographe

Formée à l’école Olivier de Serres et à l’ENSATT, Blandine Vieillot conçoit des scénographies de spectacles vivants et d'expositions.

Décrypter la cartographie d’un texte afin d’en extraire des circulations justes, concevoir des espaces sensibles et sensés, ajuster le dispositif scénique aux projets d’un metteur en scène sont les motivations qui l’animent. Elle travaille régulièrement aux côtés de Vanessa Sanchez, Jérémie Le Louët, Claudine Van Beneden, Sophie Accard, Gaelle Lebert, Bertrand Fournier, Camille Geoffroy...
En collaboration avec des commissaires d'exposition, elle met en œuvre de nombreuses scénographies d'exposition. Elle conçoit et supervise les différentes étapes de création ; de l'aménagement des circulations du public, à l'atmosphère créée, à l'accroche des œuvres, le choix des éclairages et la réalisation technique du lieu d'exposition. Pour le musée du Vitrail de Curzay sur Vonne, pour la ville de Guyancourt elle invente la scénographie de nombreuses expositions.
En 2011 elle crée avec Guéwen Maigner l'Atelier d'en Face, espace dédié à la fabrication de décors, d’accessoires et de ferronnerie.

Marie ColucciMarie Colucci / Comédienne

À 6 ans elle intègre un cours amateur dans l’Essonne où pendant 8 ans elle jouera avec passion. Puis, après des études supérieures en communication, Marie renoue en 2014 avec le théâtre en rejoignant, la troupe sarthoise du Marquis Capricieux. Aux côtés de Philippe BARDIN. Elle joue : Diane et les chasseurs et Pop, pop, pop présenté à Avignon à l’été 2015.
En 2017 elle croise pour la première fois la caméra dans le long métrage La femme la plus assassinée au monde produit par NETFLIX. 2018 lui offre l’un de ses plus jolis rôles théâtraux : Gabrielle dans La Guerre des Filles, mis en scène par Vanessa SANCHEZ. Elle enchaîne ensuite les rôles aux côtés de Marc PISTOLESI, Pascale OYER et Hakim DJAZIRI.
Elle est aussi la créatrice et l’interprète principale de La Fille et la Mouche, web série humoristique et absurde, coup de coeur de Télérama et de la RTBF en 2022.